Avant ELDORADO, retour sur les précédentes éditions de Lille 3000

Préparez vos sombreros et vos ponchos : la 5ème édition thématique de Lille 3000 débarque ! Cette année, c’est le Mexique qui s’invite dans la Métropole, avec plus de 500 évènements, dès le printemps et jusqu’à l’automne 2019. Cette 5ème édition prendra vie le 27 avril prochain, lors d’une parade d’ouverture sous le thème du dia de Los Muertos. Circonflex Mag vous propose de faire un retour en arrière sur les openings des éditions précédentes !

BOMBAYSERS DE LILLE – 2006

Bombaysers de Lille, 1ère édition de Lille 3000

En 2006, les équipes de Lille 3000 nous proposaient un voyage au cœur de l’Inde. Pari réussi puisque près d’un million de personnes ont participé à cette première édition. La parade d’ouverture, inspirée par la Diwali (fête des lumières indiennes), a été une explosion multicolore de danseurs et de musiciens. Une invitation au voyage, réunissant feux d’artifice, feux de Bengale, fanfare venue du Rajasthan ou encore déambulations de géants du Nord et d’Inde.

On se souvient également de la remarquable métamorphose urbaine, réalisée par Nitin Desai, célèbre décorateur bollywoodien. Une douzaine d’éléphants, conçus en Inde et hauts de 8 mètres, avaient été disposés en haie d’honneur le long de la rue Faidherbe.

 

EUROPE XXL – 2009

La maison tombée du ciel, emblème d’Europe XXL

Pour les 20 ans de la chute du mur de Berlin, Lille est partie à la découverte des merveilles des villes de l’Est. De Berlin au Kazakhstan, les équipes de Lille 3000 ont proposé  aux Nordistes un effervescent mélange d’expériences, provenant des quatre coins d’une Europe métamorphosée. En guise d’inauguration, une parade aérienne mélangeant danseurs suspendus de la troupe catalane La Fura dels Baus, mais aussi marionnettes géantes, musiciens, équilibristes ou encore pantins de plusieurs mètres de haut. Le tout aux sons des chœurs bulgares ou estoniens, devant près de 200 000 personnes.

 

FANTASTIC – 2012

L’Avenue Faidherbe, sous la dentelle stellaire

Lors de Fantastic, les festivités ont débuté au rythme de la mascleta : une gigantesque pétarade venue d’Espagne. Dragons, monstres et planètes se sont mêlés dans un cortège étrange, alliant rêve et surnaturel. Une dentelle stellaire, signée François Schuiten,  avait pris place rue Faidherbe et d’insolites géants, imaginés par le plasticien américain Nike Cave, se sont baladés dans les rues de la ville. Le créateur de mode Jean-Charles de Castelbajac s’était également emparé de la Grand Place pour y présenter son défilé Fantôme, spécialement conçu pour l’évènement. Pour clôturer l’ensemble, l’orchestre national de Lille, dirigé par Jean-Claude Casadesus, a transposé le Boléro de Ravel devant près de 300 000 spectateurs.

 

RENAISSANCE – 2015

Godzilla à Lille ? Non, la parade d’ouverture de Renaissance.

Pour Renaissance, Lille 3000 avait mis le cap sur des métropoles en pleine métamorphose : Détroit, Séoul, Phnom Penh… Mais aussi Rio et sa Rambla, qui ont pris possession du centre ville pour la cérémonie d’ouverture. Dress code de la soirée : « À plume, à poil et à paillettes ! ». Pour l’occas’, 12 totems pensés par le carnavalesco Fabio Ricardo, en provenance direct du fameux Carnaval, avaient fait leur apparition dans le centre. Les Lillois se sont déhanchés sur le son des traditionnelles batucadas brésiliennes, aux cotés des danseuses de samba et des chars allégoriques. Le Groupe F (connu pour avoir pensé le célèbre feu d’artifice du passage à l’an 2000 sur la tour Eiffel) a clôturé en beauté cette édition 2015, avec un spectacle pyrotechnique à couper le souffle.

Chez Circonflex Mag, on a hâte de voir ce que nous réserve l’édition 2019 !

Florine Petit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *