Kham Kham : un autre regard sur l’Afrique

Kham Kham, c’est une association créée cette année par des étudiants de la FGES à la Catho. Son but : promouvoir la culture africaine. Une asso toute jeune, mais qui ne manque pas d’ambition…

Shanice N’Guessan, étudiante à la FGES et présidente de Kham Kham

Kham Kham – prononcer ram ram – est née d’un constat simple. C’est Shanice N’Guessan, étudiante à la FGES et présidente de l’association qui nous l’explique : « Nous sommes constamment noyés sous l’information, mais il y a très peu de nouvelles qui viennent du continent africain. Dans les médias, les seuls sujets consacrés à l’Afrique portent essentiellement sur les conflits armés, l’extrême pauvreté et les épidémies. Et pourtant, l’Afrique n’est pas faite que de pauvreté, de famines, et de guerres. C’est un continent riche de ses ressources naturelles, mais surtout de sa culture . Et cela, par manque d’informations, peu de gens en ont conscience. »

Favoriser le vivre ensemble

Kham Kham s’est donc donnée pour mission de promouvoir les richesses culturelles africaines et les faire découvrir au  grand public. Elle souhaite apporter, en particulier aux étudiants, une meilleure connaissance des réalités culturelles des pays africains, pour éveiller les consciences et favoriser le vivre ensemble.

Les membres de l’association Kham Kham

L’asso est majoritairement composée d’étudiants d’origine africaine, pour lesquels ce projet prend une signification forte : « on est pour la plupart africains, explique Shanice, mais c’est vrai qu’il y a certains aspects de nos cultures que l’on ne connaît pas. C’est un projet qui est personnellement très fort, constructif pour les autres mais aussi pour nous-mêmes. ».

Une collection conçue au Kenya

Pour mener à bien cette mission, les étudiants organisent diverses actions et évènements au sein de la fac. Par exemple, des journées dédiées à la dégustation culinaire, comme celle consacrée à l’Alokos, un plat typique ivoirien à base de banane plantain. Mais aussi des démonstrations de jeux de société africains, qui font partie de la culture traditionnelle et tiennent une place importante dans la vie quotidienne.

Les créations de Christ Jadore

Ce jour là, Kham Kham présentait les créations du jeune blogueur de mode, Christ Jadore. Âgé seulement de 23 ans, il est le fondateur de la marque Adoption Paris, une marque qui s’inspire tout droit de la culture Massaï, une population d’éleveurs et de guerriers d’Afrique de l’Est.  Kham Kham a donc organisé un défilé : des membres de l’association ont joué les modèles en arborant la collection de Christ Jadore, une collection conçue intégralement au Kenya et confectionnée uniquement avec des tissus kenyans. Il y avait de la couleur, du spectacle, de la musique, du rythme, des danses, de la culture…, de quoi donner envie aux spectateurs d’aborder l’Afrique avec un regard neuf et positif.

Pour ne louper aucun évènement de l’association, Circonflex Mag vous donne rendez-vous sur leur page Facebook ainsi que sur leur compte Instagram !

Manon Flebus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *