Une première réussie pour Clémence et Baptiste

Ce week-end, soit vous avez passé votre dimanche avec votre grand-mère… soit vous êtes allés fêter le carnaval en famille ou entre amis. Clémence et Baptiste ont choisi l’option n°2, et pour eux, c’était la première fois. Circonflex Mag a rencontré ces néo-carnavaleux.


Clémence et Baptiste se l’étaient promis : cette année, ils feraient le carnaval ensemble pour découvrir cet évènement régional. C’est désormais chose faite. Ils ont choisi le carnaval de Bailleul puisque c’est la ville la plus proche de chez eux et que tous leurs amis s’y étaient donnés rendez-vous.

Aller au Carnaval, c’est d’abord passer par la case déguisement. Avec ce qui vous tombe sous la main. Les habitués ont une malle d’accessoires dans laquelle ils piochent tous les ans. Dans la plus pure des traditions, les garçons se déguisent en filles et les filles en garçons. Clémence et Baptiste ont fait avec les moyens du bord, 1er carnaval oblige … : « Nous nous sommes préparés chez des amis qui ont l’habitude de faire le carnaval ». Bonne idée ! Car comme le disait Martin, notre pur Dunkerquois (voir notre article précédent), il est important d’être bien entouré ce jour là afin de profiter à 100% du moment.

Les personnes habituées ont à cœur d’intégrer les nouveaux.

22h : arrivée sur la place de Bailleul. Musique traditionnelle, ambiance chaleureuse … « Nos amis carnavaleux, qui ne loupent pas une édition depuis qu’ils sont tout petits, nous ont immédiatement emmenés dans les bars », raconte Baptiste. On se fait toujours une image de ce genre d’évènements avant de les vivre. « J’ai été surprise par les musiques, je ne les connaissais pas. Certaines avaient même une chorégraphie spéciale, que tout le défilé déroulait en chœur, ce qui est plutôt drôle », explique Clémence. Pour Baptiste, la chose la plus surprenante c’est « l’ampleur du carnaval et la beauté des déguisements ».

Pendant qu’ils faisaient la fête dans les rues de Bailleul, Baptiste a été surpris par la facilité avec laquelle ils sont rentrés dans le jeu : « Je me suis tout de suite senti à l’aise, à ma place, alors que c’était mon premier défilé. Les habituées ont à cœur d’intégrer les nouveaux et d’agrandir la famille du carnaval. »

Le carnaval, c’est aussi l’occasion de faire des rencontres. « Tout au long de la soirée nous avons sympathisé avec des carnavaleux, on a créé des liens. Et puis, ce qui est super sympa, c’est que l’on a aussi croisé des gens que l’on connaît, et que l’on n’avait pas vu depuis très longtemps ».

Pourquoi pas essayer le carnaval de Dunkerque, le plus reconnu de la région.

Nos néophytes avaient bien sûr entendu parler des chapelles, ces maisons qui ouvrent leur porte pour accueillir les bandes de joyeux drilles, les abreuver, les restaurer… Petite déception : « Nous nous attendions à aller dans des chapelles, mais le souci, c’est que nous n’en avons pas trouvées ». Problème typique de débutants… Cette première expérience sera donc entachée d’un petit bémol, très vite oublié par Clémence et Baptiste. Les souvenirs qui restent de ce week-end à Bailleul, ce sont des moments de joie et de convivialité.

Et l’envie de renouveler l’expérience l’année prochaine ? « Oui, bien évidemment ! Cette fois-ci, pourquoi pas essayer le carnaval de Dunkerque, c’est le plus reconnu dans la région ». Peut-être feront-ils la connaissance de notre Martin, qui pourra les accompagner n’importe où. En bon habitué … Le carnaval n’a plus aucun secret pour lui.

Félix Jannoray & Rémi Surrans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *